12.10.2012

Solarwind livré à ces occupants

Solarwind livré à ces occupants

Exemple de construction durable et écologique, Solarwind à Windhof a été inauguré ce jeudi soir. Le bâtiment de 10.000 m², neutre en émission de CO2, est engagé dans une triple certification environnementale.

Ce jeudi soir, à Windhof, Solarwind a été officiellement inauguré. Ce bâtiment est exceptionnel, dans la mesure où il réunit une série de concepts écologiques, qui allie confort élevé pour les locataires et consommation énergétique réduite. Il met notamment à contribution les principales sources d’énergies renouvelables : la biomasse, le soleil, le vent, la géothermie et l’eau. Des panneaux photovoltaïques, par exemple, contribuent à la production locale d’énergie et, pour la première fois dans la Grande Région, des éoliennes urbaines ont été installées sur le toit d’un immeuble. Le bâtiment de 10.000 m², au cœur de l’Ecoparc de Windhof est neutre en émission de CO2. «Cela fait quatre ans que j’attends cette inauguration, a entamé Romain Poulles, CEO de PROgroup, initiateur du projet, co-investisseur, co-concepteur et, désormais, occupant du lieu. Aujourd’hui, nous sommes très heureux de pouvoir remettre Solarwind à ses occupants. Cet immeuble a été bâti autour de quatre piliers : les besoins et le confort des utilisateurs, le respect de l’environnement, le rendement économique et la pédagogie.» Le bâtiment veut inspirer les uns et les autres, notamment avec le développement de parcours pédagogiques, la mise en place d’expositions. L’enjeu est aussi d’accompagner les utilisateurs dans l’adoption de comportements plus respectueux de l’environnement. Parce qu’on ne réduit pas l’empreinte écologique d’un immeuble, sans changer les habitudes de ses occupants.

Triple certification

Solarwind est engagé dans une triple certification environnementale BREEAM, HQE et DGNB en visant des niveaux de performances élevés. Cette démarche de vision globale – à travers laquelle les concepteurs ont pu tester chacune des certifications, et en déterminer ainsi les forces et faiblesses – a permis d’obtenir un bâtiment limitant ses impacts sur l’environnement, sur l’ensemble de son cycle de vie, en prenant en compte le confort, mais aussi les aspects sociaux et économiques. «À côté des trois certifications environnementales, le bâtiment s’inscrit dans la philosophie « Cradle to Cradle », qui vise à abolir la notion de déchet, en anticipant le recyclage complet des éléments entrant dans sa conception. Ainsi, le quatrième étage du bâtiment a été développé avec des matériaux – argile, bois, revêtement du sol – qui peuvent tous être recyclés.»

70 % d’occupation

Aujourd’hui, Solarwind prouve que, ce qui a pu être imaginé en matière de performance environnementale il y a quelques années, fait économiquement du sens. «Le bâtiment, en effet, a été développé en répondant à l’ensemble de nos critères de rentabilité, a commenté Xavier Delposen, gérant du groupe Schuler, dont l’activité est la gestion et la promotion de projets immobiliers au Luxembourg, co-promoteur de Solarwind. Un tel projet n’est possible, en effet, que si les actionnaires suivent. Pour les utilisateurs, le bâtiment offre un confort optimal et garantit une maîtrise des charges. Aujourd’hui, 70 % de la surface est louée ou réservée. Le bâtiment, de plus, nous permet de nous poser en producteur d’énergie. Ce qui constitue pour nous une voie de diversification économique.»

Solarwind est un bâtiment innovant, qui s’inscrit parfaitement dans la transition énergétique envisagée par l’Europe. Le ministre de l’Économie, Étienne Schneider, n’a pas manqué de saluer le travail accompli. « La troisième révolution industrielle, après celle du charbon puis celle du gaz et du pétrole, sera celle des énergies renouvelables. Et ce qui a été réalisé ici sera le standard au Luxembourg, dans les années à venir », a-t-il annoncé. Le député européen écologiste, Claude Turmes, a qualifié le bâtiment d’« ambassade de la politique énergétique envisagée par l’Europe ». Et de préciser qu’ « avec lui, le Luxembourg anticipe le chemin qu’emprunte l’Union européenne en terme d’efficience énergétique et d’utilisation des énergies renouvelables».

Source : www.paperjam.lu